1930

En 1930, le moteur à essence règne en maître, et plusieurs constructeurs, originaires du Bassin, inventent le moteur marin : Chevillet, Castelnau, Couach, sont en passe de devenir des grands noms du motonautisme de plaisance. Dès lors, lentement,

la part des bateaux de plaisance dans la production du chantier devient de plus en plus importante, pour être majoritaire dès les années 50. En 1931, Emile se retire, laissant le chantier à ses fils, Guillaume et Pierre. Le chantier s'appellera désormais " Dubourdieu Frères ". En 1947, le fils de Pierre, Jean-Pierre, fait son apprentissage au chantier. Il reprend l'affaire avec son père lorsque Guillaume part à la retraite en 1961, et commence à dessiner les modèles.